Partagez | 
 

 Let's Begin The Romance ft Severin Moran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Let's Begin The Romance ft Severin Moran   Dim 31 Mai - 18:41

Let’s Begin The Romance
Severin Moran ∞ Alexei A. Romanov

Calme

Alexei entrait doucement dans une maison de Maître, donc les propriétaires étaient en voyage d’affaire. Comment le savait-il ? Il avait mis un de ses agents sur le coup. Ce dernier avait pour mission de surveiller la famille et de prévenir son boss quand ils quittaient le domicile. C’était chose faite, cela laissait donc toute l’opportunité au russe de commettre son vol. Les plans de l’immense demeure lui avaient été remis, pendant que durant des nuits entières il tentait de mettre sur pied une planification irréprochable. Aucuns détails n’étaient laissés au hasard, tout était parfaitement calculé, et minutieusement apprit. Il ne restait plus qu’à passer à l’action, et dérober l’objet tant convoité.

Doucement, alors qu’il introduisait son passe partout dans la serrure de la maison, Alexei eu, l’espace d’un moment, un doute. Il ne lui arrivait jamais de douter, il était tout le temps sûr de ce qu’il faisait, certain que son action était justifiée, mais pas aujourd’hui. Doutait-il des informations reçues ? Il ne le savait pas lui-même. Quoi qu’il en soit, alors qu’il était sur le pas de la porte, le doute l’envahit durant quelques instants. Il se ressaisit rapidement, et regarda autour de lui, pour se repérer plus facilement dans la pièce. L’entrée était relativement petite et ne contenait qu’un simple porte manteau ainsi qu’une armoire sur laquelle était posé un plat qui servait de vide-poche. Précautionneusement, le russe se dirigeait vers le salon, pièce qui contenait une cheminée de marbre blanc surmontée dudit objet à cambrioler. Ce tableau, peint par Velasquez appelait le voleur, tel un aimant appel le métal.

Alexei se dirigea d’un pas lent et qu’il voulait silencieux vers le tableau, regardant autour de lui s’il y avait un éventuel danger qui le guettait. Rien, tout était parfaitement normal, voler ce tableau serait-il plus simple qu’il ne l’aurait pensé ? Il ne pouvait pas répondre à cette question, rien n’était encore joué. S’approchant dangereusement du tableau, Alexei pouvait sentir son cœur s’accélérer, bientôt il serait en possession de ce précieux tableau ! Il pouvait déjà sentir les détails dans l’ornement, sentir l’odeur de la peinte âgée mais surtout, il pouvait sentir son poids entre ses mains !

Lorsque son regard se posa dessus, le russe eu un sentiment puissant de satisfaction. Ses yeux ne quittèrent pas le Velasquez, pour rien au monde il n’aurait pu détacher ses yeux de la beauté qu’ils étaient en train d’inspecter. Doucement, il se saisit de la peinture, et la détacha doucement du mur. Il l’avait fait ! Il voulut dire quelque chose en russe, exprimer sa joie, mais il ne pouvait pas encore, son plan pouvait encore échouer !

Il sortit donc de la maison, son larcin emballé dans du cellophane pour ne pas l’abîmer. Tout lui avait paru simple, trop simple. Comment des gens pouvaient laisser un tableau de cette valeur dans une maison, sans au moins l’équipée d’un détecteur de mouvement ? Qu’ils étaient bien imbéciles ces propriétaires !

C’est en voulant se diriger vers le portail, qu’Alexei entendit du bruit….
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 34
Date d'inscription : 03/05/2015
Localisation : In London
avatar
Severin Moran
MessageSujet: Re: Let's Begin The Romance ft Severin Moran   Dim 31 Mai - 22:57




Enfin une mission qui sortait un peu de l'ordinaire. Bon, Sebastian la lui avait refilé parce qu’il trouvait cette mission dégradante et ennuyeuse mais lui, Severin en avait beaucoup envie. Il n'en pouvait plus des assassinats à répétition. Ça commençait à le rendre malade. Quand Moriarty avait confié une mission de vol à Sebastian et que celui-ci s'en était plaint, le second Moran n'avait donc pas hésité à se proposer pour prendre sa place. Heureusement son frère n'avait rien dit, il l'avait même remercié. Severin avait alors travaillé sur toutes les informations à propos de l'objet qu'il était censé aller dérober. C'était un tableau de grande valeur apparemment mais qui contenait quelque chose d'une plus grande valeur au dos, à l'intérieur du cadre. Une liste de noms. Des noms que le criminel consultant devait absolument récupérer. Enfin c'est ce qu'il avait dit dans le rapport envoyé à l'ancien soldat. La liste avait été cachée là-dedans car le tableau aurait normalement dû être envoyé à Jim, comme cadeau en plus de la liste. Mais à cause d'un idiot à l'intérieur du réseau, le tableau s'était retrouvé à une enchère où un couple de riches l'avait acheté. L'oeuvre se trouvait maintenant dans leur maison, à Londres heureusement.

Quelques semaines après avoir reçut le dossier et l'avoir bien étudié, Severin décida de partir, un soir où la maison était vide, chercher la peinture si importante aux yeux de son patron. Muni de l'adresse, il s'y rendit. Il gara soigneusement son véhicule à quelques rues de la maison qu'il devait atteindre. Son arme caché dans sa veste, les mains tremblantes, le jeune criminel sortit de sa voiture. Le couple ne possédait normalement pas de système de sécurité, ce qui était bien idiot, il serait donc logiquement tranquille pour effectuer son cambriolage. Mais il restait très tendu et il ne pouvait pas s'empêcher de redouter un peu. C'était la première fois qu'il effectuait une mission de cette ampleur seul. D'habitude, il y avait au moins un autre agent de Moriarty avec lui, le plus souvent c'était son propre frère. Mais cette fois-ci, ils avaient jugés ça trop facile pour y mettre plusieurs personnes dessus. Et Sebastian avait la flemme.

Voilà pourquoi Severin se dirigea en tremblant vers l'imposante habitation, il doutait énormément de ses capacités mais il essayait de se déstresser. Après tout, il ne devrait pas y avoir de problème puisque les propriétaires étaient absents, il n'y avait aucune forme de sécurité et les voisins devaient probablement être en train de dormir à cette heure-ci. Un peu rassuré par ces pensées, le blond se rapprocha avec de plus grandes enjambées vers l'endroit où il devait s'introduire. Alors qu'il s'en approchait, il tapa contre une canette qui se trouvait par terre, provoquant un bruit. Il s'insulta mentalement et se dirigea encore plus rapidement vers le portail de la maison qu'il trouva étrangement ouvert. Avec prudence, il pénétra dans la propriété. En faisant quelques pas, il se trouva face à un individu inconnu qui tenait dans ses mains un objet enveloppé dans de la cellophane qu'il pouvait supposer être un tableau. Et probablement le tableau qu'il était venu chercher lui aussi. Il ne pouvait pas bien distinguer son visage dans la pénombre mais il supposait que ce n'était pas un agent de Moriarty qui l'aurait devancé. Il sortit donc son arme et le visa.

"Hey. Lâchez ça!" Lui ordonna t-il de la façon la plus autoritaire qu'il pouvait malgré son manque d'assurance. Il avait fallu que ce soit pour sa première mission en solitaire que quelque chose comme ça arrive. Il n'avait vraiment pas de chance.

•••


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Let's Begin The Romance ft Severin Moran   Lun 1 Juin - 10:26

Let’s Begin The Romance
Severin Moran ∞ Alexei A. Romanov

Prêt

Alexei ne s’attendait pas à ce qu’il y ai une autre personne en plus de lui sur les lieux. Il pensait être seul, tranquille pour dérober le précieux tableau. Il fallut que cela ne se passe pas comme il le souhaitait. Pourtant, aucunes caméras de sécurité ne se trouvaient sur les lieux, et tous les voisins étaient profondément endormis. Qui cela pouvait-il bien-être ?

Doucement, il se rapprocha du bruit, sur ses gardes. N’étant pas armé, le russe faisait toujours très attention à son éventuel adversaire, il ne voulait pas risquer sa vie bêtement. La silhouette apparue rapidement devant lui, un homme, plus grand et plus musclé que lui se trouvait en face.  Cependant, malgré la différence de carrure entre les deux hommes, Alexei sentait que l’autre était moins à l’aise, qu’il hésitait. C’est sur cette observation, et sans en avoir la confirmation que le russe s’approcha dangereusement de l’homme en face de lui. Il le regarda dans les yeux, un rictus dessiné sur les lèvres :

>>Je ne pense pas que vous voulez réellement que je le lâche, donc, je ne le ferai pas. Oh et puis, il ne sert à rien de m’avoir en joug, une arme à feu ne m’a jamais impressionné.

En fait, Alexei mentait légèrement, il était possible que les armes à feu l’impressionne un petit peu, mais il n’allait pas l’avouer à quelqu’un qui est en train de le menacer.  Doucement, il mit sa main sur le canon de l’arme pour l’abaisser,  toujours en regardant le blond dans les yeux.

Il n’allait pas l’avouer, mais les yeux de son adversaire étaient envoûtants, d’un bleu qui rappelait des souvenirs au russe, d’un bleu si intense, qu’il en oubliait même l’instant présent. Il voulait courir, s’en aller avec le larcin sous le bras, mais il sentait que ses jambes ne lui obéissaient plus, elles ne voulaient plus lui obéir.

Mais, le russe se fit violence, malgré l'attirance qu'il ressentait en ce moment, il ne devait pas rester en face de cet homme, il devait s'enfuir, avec son butin sous le bras. Doucement, il contourna le blond, lui lança un signe de la main en lui disant:

>>Ravi d'avoir fait votre rencontre!

Puis, il s'en alla à grande enjambées vers la ruelle mal-éclairée dans l'intention de rejoindre sa voiture qui était garée un peu plus loin. Il ne pouvait pas se laisser rattrapé par le blond, il ne pouvait pas se laisser voler le tableau! Surtout avec la valeur qu'il a!
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Let's Begin The Romance ft Severin Moran   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's Begin The Romance ft Severin Moran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock RPG  :: The game is on + London :: Kensington & Chelsea :: Quartiers résidentiels-