Partagez | 
 

 Young & Tragic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 115
Date d'inscription : 18/04/2015
avatar
Ashley Wyatt
MessageSujet: Young & Tragic   Mer 17 Juin - 17:44

Young & Tragic

Anna & Ashley. ▲ Barts hospital


Une semaine. Une semaine que j'ai ouvert les yeux, allongée sur ce grand lit blanc, et branchée de partout. Une semaine que j'ai compris que je suis morte. Pendant exactement quarante-cinq secondes. Et j'ai eu mal. Sacrément mal. Physiquement d'abord, parce qu'une fois que les effets de l'anesthésie se sont dissipés, j'ai eu l'impression qu'on m'avait roulée dessus, et j'ai découvert les joies de la morphine grâce aux infirmières. Et mal moralement aussi. Parce que ce qui m'était arrivé, c'était à cause de l'homme que j'aime. Néo. Parce qu'il trempe dans je ne sais pas quoi, on m'a prise pour cible. Et j'en ai payé le prix fort. Le prix du sang.

Il était là, à mon réveil, comme mes parents, mais je me rappelle encore comment son visage a pâli quand, enfin seuls tous les deux, je lui ai dit la vérité. Pas la version que j'ai racontée aux flics, à mes parents, à tout le monde, où c'était juste un pauvre camé qui voulait mon argent, et qui m'avait plantée parce que je n'avais rien à lui refiler. Mais qu'on m'avait fait ça à cause de lui. Qu'on m'avait fait ça parce que je l'aimais... Il a disparu ensuite, bégayant des excuses. Et me disant que je serai mieux sans lui.

Et franchement, pour ça, j'en sais rien. Tout ça c'était beaucoup, et rester clouée dans un lit d'hosto, avec une cicatrice qui me labourait une partie du ventre, ça donne matière à réfléchir, parce qu'il n'y avait rien de mieux à faire. Cogiter. Balancer. Est-ce que ce qui s'est passé, je pourrais le pardonner? Continuer à le voir et vivre avec ça? J'avoue que j'en avais aucune idée. Vraiment aucune. Il me fallait du temps pour réfléchir. Heureusement que mes parents m'avaient rapporté mon PC portable, et que des copains de cours m'avaient ramené des bouquins, mon carnet de croquis avec du matériel de dessin. De quoi ne pas péter sérieusement un plomb. Et même Anton est venu me voir, ce qui m'a fait super plaisir. En mode tonton gâteau, les bras chargés de peluches, de ballons, de cochonneries que l'infirmière a confisqués en disant que pour l'instant je devais manger sain pour aider mon corps à se remettre du traumatisme. Il s'est excusé, a laissé l'infirmière partir, et m'a souri en coin avant de sortir un autre paquet de bonbons de l'intérieur de sa veste, et de commencer à piocher dedans avant de me le tendre.

Sa visite m'a fait du bien, comme celle des autres, mais malheureusement ils ne peuvent pas rester auprès de moi en permanence. Alors j'arrive à m'occuper, mais les journées sont longues, surtout quand on a juste le droit de se lever pour aller à la salle de bains, aidée par une infirmière pas toujours sympa. Mais aujourd'hui, bonne nouvelle, le doc m'annonce que je peux commencer à me promener. Mais pas beaucoup, et pas loin. En gros, explorer l'étage et c'est tout. Il faut pas me le dire deux fois, et je repousse déjà les couvertures, enfilant un bas de pyjama sous ma chemise d'hôpital et commence à musarder. Traînant mon espèce de perche avec ma perfusion avec moi.

Au bout de quelques mètres, je vois une salle de repos, comme un genre de salon, où une fille plus jeune que moi regarde la télé sur un canapé. Je jette un oeil à gauche et à droite avant de passer la tête.

Euh...salut. Je peux venir? C'est la première fois que j'ai le droit de sortir de ma chambre alors... je pars en exploration... Je m'appelle Ashley...

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 31
Date d'inscription : 02/05/2015
Localisation : A l'hôpital
avatar
Anna Davidovitch
MessageSujet: Re: Young & Tragic   Ven 19 Juin - 10:15



   Young & Tragic
   FT. Ashley Wyatt

  
Même si son traitement était souvent épuisant, cela n'empêchait pas Anna de sortir de sa chambre dès qu'elle en avait la possibilité. Les infirmières, et ceux qui venaient la voir, le savaient et ne s'offusquaient plus de ne pas la trouver là où ils l'attendaient. Ce n'était pas parce que son corps était malade et affaiblit qu'elle devait forcément souffrir de la solitude. Ses qui la visitaient, son père notamment, ne pouvaient pas non plus rester indéfiniment avec elle... Et Anna était jeune, elle avait besoin d'interagir avec les autres, sans cela, elle finirait par perdre le moral. Et sans le moral...

Il n'était donc pas rare de la voir dans les couloirs ou, plus souvent encore, occuper les espaces communs de certains étages. Le niveau de la pédiatrie était toujours un environnement paradoxal, à la fois très joyeux au niveau des couleurs, par exemple, mais aussi terriblement triste à cause du très jeune âge des malades. Les petits occupants des lieux ne se laissaient jamais abattre et faisaient preuve d'une joie de vivre, d'une volonté de vivre d'ailleurs, exemplaire. Mais ce n'était pas sans travail... Anna passait donc souvent du temps auprès des plus jeunes pour les aider, leur rappeler qu'ils étaient encore des enfants et qu'ils avaient le droit d'être joyeux et insouciants malgré leurs maladies... Cela passait par des jeux, des lectures, de longues discussions et de grands éclats de rire.

Mais la jeune fille grandissait et il lui arrivait parfois de s'échapper à d'autres étages pour apporter avec elle cette pointe d'optimisme forcené qui colorait les couloirs du service de pédiatrie. Les patients, et les familles, qu'elle rencontrait alors étaient tout aussi intéressants mais bien différents. C'était certes toujours un plaisir de faire de nouvelles connaissances mais elle avait aussi remarqué que certains sujets étaient plus facilement abordés. Des discussions différentes, des points de vues plus développés... Et peut-être moins d'optimisme et d'espoirs... Mais cela ne la dérangeait pas, elle en avait souvent à revendre.

Et parfois cela lui permettait aussi de s'échapper un peu, retrouvant une certaine forme de calme. Elle pouvait alors se permettre de vraiment faire, regarder ou dire ce qu'elle voulait. Les sales communes étaient souvent désertées lui offrant une certaine intimité, même si elle accueillait toujours la possible compagnie avec le sourire. Comme c'était d'ailleurs le cas aujourd'hui... Elle avait plus ou moins fui le service de pédiatrie et sa chambre pour s'installer dans une salle un peu à l'écart, se branchant sur la BBC... Un programme peut-être plus « mature » que d'habitude, quelque chose qu'elle n'aurait certainement pas pu regarder avec des bouts d'chou à proximité...

Anna se retourna en entendant la voix, adressant un sourire à Ashley alors qu'elle se redressait pour faire de la place sur le canapé. La nouvelle venue subissait encore l'épreuve dite de la « chemise d’hôpital », plus connue sous le terme de « restons digne envers et contre tout » et traînait sa perche derrière elle. Elle aurait pu l'identifier comme nouvelle venue sans qu'elle le lui dise. La jeune fille tapota la place à coté d'elle... La jeune fille avait depuis longtemps dépassé ce stade optant pour un pyjama et une robe de chambre à elle, une jolie pièce aux couleurs chaudes et d'inspiration vaguement japonisante.


-Bien sûr !

Elle laissa le temps à Ashley de la rejoindre et de s'installer confortablement avant de réajuster sa position pour pouvoir lui parler plus facilement sans que la brune n'ait à se tordre, programme TV complètement oublié. Elle lui tendit sa main afin de serrer la sienne, salutations rendues un peu moins formelles grâce à son sourire chaleureux et la lueur malicieuse au fond de son regard, même s'il était un peu cerné...

-Moi c'est Anna ! Alors ? Tu es nouvelle ? Tu en as pour combien de temps... ?

La question était posée avec la fraîcheur et l'innocence de la jeunesse... Elle aurait pu demander pourquoi elle était là mais elle savait que cela pouvait être un sujet épineux pour les nouveaux venus. Ashley en parlerait si elle le voulait mais elle n'avait pas vraiment besoin de le savoir pour l'instant...
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Date d'inscription : 18/04/2015
avatar
Ashley Wyatt
MessageSujet: Re: Young & Tragic   Mar 30 Juin - 20:10

Young & Tragic

Anna & Ashley. ▲ Barts hospital


J'ai jamais été une grande fan des hôpitaux, et me voilà contrainte et forcée d'y vivre. Au début, je passais la plupart du temps à dormir ou à somnoler, abrutie par les sédatifs et les antidouleurs, pour que je me remette à la fois de l'agression et de mon opération, mais quand j'ai commencé à aller mieux, qu'ils ont baissé les doses, j'ai cru devenir dingue à devoir rester allongée toute la journée. Je crois que sans l'aide de mes parents, de mes amis et d'Anton, j'aurais salement pété un plomb. D'ailleurs je l'ai supplié de pouvoir continuer à bosser depuis ici, et à lui envoyer par mail mes projets. Parce que je voulais pas être reléguée ici et avoir l'impression que le monde continuait à tourner sans moi, et que j'étais bloquée ici. Enfin...

Et aujourd'hui ma première promenade, avec ma perfusion en laisse, bien sûr, mais quand même... Je musarde un peu à gauche à droite avant de tomber sur un genre de salon. Personne dedans à l'exception d'une petite demoiselle blonde, qui me ferait presque penser à une fée, avec son pyjama à fleurs qui ressemble à un kimono. Et pendant une seconde, mon esprit d'artiste me dit que ça serait chouette de la dessiner, et qu'elle ferait un beau modèle. Je lui demande si je peux entrer et elle m'accueille avec un grand sourire avant de tapoter le canapé à côté d'elle. J'entre sur la pointe des pieds, manquant de m'arracher mon drain parce que j'ai oublié de faire rouler ma perfusion, et la rejoins. Je fais tache à côté, mes cheveux en bataille et un bas de pyjama Captain America sous la blouse de l'hosto...

Ah ben c'est déjà mieux là que celle de ma chambre... Elle déconne un jour sur deux et je capte pas toutes les chaines...

Sauf qu'à peine installée je la vois qui se tourne vers moi et qui... me tend la main. Je reste une seconde, l'air con. Je serre rarement des mains, mais c'est la première fois que je serre la pince à quelqu'un de plus jeune. Bizarrement, se saluer comme ça alors qu'on est deux filles toutes jeunes semble tellement...décalé. Avant de lui tendre la mienne, pour pas me montrer impolie. Ses doigts semblent tellement minuscules... et dire qu'on me sort déjà que j'ai de petites mains...

Enchantée Anna!

Elle me demande pourquoi je suis là et je hausse un peu les épaules.

Je... je suis arrivée y'a une semaine mais avant je pouvais pas sortir de ma chambre... J'ai été agressée. Un type voulait mon argent mais comme je le lui ai pas donné il m'a filé un coup de couteau. Donc faut le temps de rafistoler tout ça. J'pense que dans...quinze jours je pourrais peut-être sortir... Si tout va bien... Et...et toi?

Mon regard se promène sur elle. Je vois rien. Enfin si, je la vois elle, mais rien ne m'indique pourquoi elle est là. Aucun bandage, aucun plâtre, aucune suture, aucune perfusion, aucune machine l'accompagne. Je me mordille un peu les lèvres. Elle a pas l'air d'une visiteuse... C'est peut-être grave. Je relève les yeux vers elle.

Mais si tu veux pas en parler, t'en fais pas... Sinon ici... c'est quoi comme salle en fait? C'est pour les malades? Les patients? On peut regarder ce qu'on veut? J'ai jamais été dans un hôpital avant alors... je suis un peu paumée...

Je lui lance un petit sourire en guise d'excuse, espérant qu'elle a pas mal pris ce que je lui ai dit.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 31
Date d'inscription : 02/05/2015
Localisation : A l'hôpital
avatar
Anna Davidovitch
MessageSujet: Re: Young & Tragic   Mer 1 Juil - 13:25



   Young & Tragic
   FT. Ashley Wyatt

  
Ashley avait l'air fatiguée mais elle ne semblait pas être du genre à se morfondre perdue au fin fond de son lit d’hôpital... C'était tout aussi bien car cela signifiait qu'elle se remettrait rapidement. La jeune fille avait vite apprit que le mental avait une grande importance dans le processus de soin. Elle était, après tout, dans l'un des services qui en avait le plus besoin et avait donc une certaine expérience... Si on arrêtait de se battre, si on arrêtait d'aller de l'avant, si on essayait pas de se projeter un minimum dans le futur, le crabe avait tôt fait de vous rat rapper et de vous broyer dans ses pinces...

Anna sentit que sa nouvelle compagne de TV était un peu déconcertée par sa façon de la saluer, ce qui était en soit assez compréhensible... En fait, la miss était quelqu'un de chaleureux et de relativement tactile or, dans un tel milieu hospitalier, les deux n'étaient pas forcément très compatibles. Elle aimait pouvoir toucher les gens, les réassurer d'un geste ou les réconforter d'une accolade mais ce n'était pas toujours préconisé. Par choix personnel mais plus souvent pour des raisons plus sanitaires... Elle en était donc venue à prendre ce réflexe d'adulte de serrer la main des gens. Accessoirement elle avait vite réalisé qu'elle pouvait apprendre beaucoup de choses d'une simple poignée de main...

Son regard se porta sur le bas de pyjama à l'effigie de Captain America qui dépassait un peu de la blouse et son sourire s'agrandit. Cela changeait de voir une fille, femme ?, porter ce genre de vêtements. Habituellement elle avait tendance à les croiser dans les chambres des garçons. Avec Iron Man et Spiderman. Hulk se fait terriblement rare bizarrement... Elle jeta un discret coup d'oeil au niveau du coude d'Ashley, s'assurant que rien de grave n'avait sauté lorsqu'elle avait tiré sur sa perfusion... Ces perches permettaient peut-être de se déplacer mais elles n'étaient pas toujours vraiment très pratiques. Ils devraient peut-être songer à faire passer des permis. Ce serait groupé avec les fauteuils roulants et les déambulateurs tiens !


-C'est normal. Celles des salles de repos sont plus souvent regardées, parfois par le personnel soignant... Du coup, dès qu'elles déconnent quelqu'un s'en occupe !

Première bonne astuce à connaître pour les longs séjours en hôpital et que l'on a le droit de quitter sa chambre. Il lui avait fallut une paire de mois pour s'en rendre compte d'ailleurs. Et quelques infirmières qu'elle s'était mise dans la poche aussi... La réponse d'Ashley sur les causes de sa présence ici la prit un peu au dépourvu, non pas qu'elle n'avait pas conscience que le monde extérieur pouvait se révéler cruel mais ce n'était pas non plus quelque chose qui arrivait tous les jours. Surtout que la jeune femme semblait plutôt bien tenir le coup. Anna n'était pas sûre qu'elle ne serait pas profondément traumatisée si cela devait lui arriver...

-Ah quand même ! Et il a été arrêté au moins... ?

La blonde demoiselle était sincèrement curieuse de savoir si justice avait été rendue. Elle l'espérait bien d'ailleurs, du haut de son petit cœur toujours plein d'espoirs... Elle apprécia qu'Ashley ne lui force pas la main pour répondre, après tout, tout le monde n'était pas toujours aussi ouvert sur les raisons de son hospitalisation... L'attitude détendue qu'elle avait démontré qu'elle n'était ni gênée par la question, ni par la réponse...

-Y'a pas de soucis. Moi c'est principalement pour un cancer... Elle eut un sourire accompagné d'un léger haussement d'épaules, comme si elle ne venait pas d'annoncer quelque chose de particulièrement sinistre, avant d'enchaîner. C'est pour un peu tout le monde en fait... Certaines familles passent parfois beaucoup de temps à attendre ou les soirées sont longues pour les infirmières. Et puis c'est quand même plus convivial comme ça ! Ca nous permet de voir de nouvelles têtes ! Anna eut un clin d'oeil à l'intention d'Ashley avant de lui passer la télécommande. Honneur aux nouveaux ! Je connais bien les lieux maintenant. Je peux t'aider si tu veux ?
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Date d'inscription : 18/04/2015
avatar
Ashley Wyatt
MessageSujet: Re: Young & Tragic   Mer 15 Juil - 17:25

Young & Tragic

Anna & Ashley. ▲ Barts hospital


JAprès un salut un peu froid, qui tranchait avec son sourire doux et gentil, la jeune Anna me fait signe de la rejoindre, et on commence à parler de tout et de rien, enfin principalement de la télé, pour commencer. D'ailleurs, avant de me retrouver ici, je m'étais jamais rendue compte à quel point on peut avoir le temps long par moments. Chez moi j'ai toujours un million de trucs à faire. Des séries à télécharger et à regarder. Des travaux à faire, que ce soit des commandes, pour l'école ou juste par plaisir. Je joue aux jeux vidéos. Je vais au ciné, en cours, à des expos, au pub. Là, rien. Je suis juste coincée entre quatre murs qui me filent l'impression d'être de plus en plus proches chaque jour. Devoir rester allongée et c'est tout, avec mon quotidien rythmé par les visites des médecins, des infirmières, de mes parents, de mes amis. Sans eux, je sais pas comment j'aurais fait. Mais je garde quand même la désagréable impression d'avoir ma vie mise entre parenthèses. Que je suis sur pause, pour le moment.

Et là, aussi con que ça puisse paraître, j'ai l'impression que pouvoir enfin sortir est d'une importance capitale. Vraiment. Comme si un nouveau monde s'ouvrait à moi. Enfin là, j'extrapole. Parce le nouveau monde se limite à une salle de repos et trois couloirs, mais quand même. D'ailleurs, première sortie, et je rencontre déjà quelqu'un à qui parler. La petite fée.

Je vois que les salles de repos c'est "The place to be", l'endroit où tout se passe on dirait! Je m'en souviendrai. Si ça se trouve c'est de là qu'on peut aussi accéder à Narnia ou à Poudlard...

Je souris, contente de discuter pour une fois avec quelqu'un d'à-peu-près mon âge, qui n'est pas une infirmière ou un médecin.

On discute ensuite du pourquoi on est là, et je lui raconte rapidement ce qui m'est arrivé. Je cache mes mains qui tremblent dans mes poches, la gorge un peu nouée.

Non. Les flics le cherchent encore... Ca veut dire que lui est encore là-dehors, pendant que moi, je suis ici...

Allons, changeons de sujet. J'inspire profondément et amène le sujet sur elle et je grimace en l'entendant parler de cancer. Même si à l'entendre, on dirait qu'elle parle d'une grippe ou une appendicite. Je mets une seconde ou deux à réaliser l'info. En général, le cancer... c'est pour les vieux. Pas pour les petites filles dans son genre.

J'espère que ça va s'arranger pour toi...

Et en même temps, ce qui nous arrive me semble tellement injuste. Elle malade. Moi blessée alors que la logique des choses fait qu'on aurait pas dû... subir ça. Pourtant elle a le sourire alors qu'il y aurait de quoi se terrer dans son lit et juste... attendre que ça passe. La pauvre... C'est là que j'ia une idée.

Ouais je veux bien! Et déjà, est-ce qu'il y aurait un coin où je pourrais fumer une cigarette? Et deux... si ça te dit des copains m'ont ramené mon pc et des séries. Si ça te dit on pourrait en regarder ensemble. T'as juste à me dire ce que tu aimes... T'en dis quoi?

Et je lui lance un petit sourire, espérant que ma proposition va lui plaire.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 31
Date d'inscription : 02/05/2015
Localisation : A l'hôpital
avatar
Anna Davidovitch
MessageSujet: Re: Young & Tragic   Ven 17 Juil - 12:56



  Young & Tragic
  FT. Ashley Wyatt

 
Anna remarqua bien que parler de son agression n'était pas facile pour Ashley, mais elle n'en dit rien, glissant sans mal vers un autre sujet lorsque l'opportunité se présenta. Cela ne l'empêcha pas d'avoir une pensée pour l'agresseur, espérant sincèrement que la police finirait par lui mettre la main dessus ou, plus fantasque mais pas forcément impossible, que son karma allait se rappeler à lui. Car si elle n'était pas forcément bien placée pour vendre ce principe, elle croyait fermement qu'on récoltait toujours la monnaie de sa pièce. L'agresseur d'Ashley finirait bien par se faire écraser par un bus à impérial... Non ?

De même elle accepta les vœux de « prompt rétablissement » avec un simple sourire et un haussement d'épaules. Elle faisait déjà tout ce qui était en son pouvoir pour aller mieux. Le reste était entre les mains des médecins et, forcément, du destin. Elle allait se battre jusqu'au bout mais elle n'avait aucune idée de quand elle rencontrerait ce bout justement... C'était une question qu'elle lisait constamment dans le regard de son père et qui l'empêchait de vraiment faire des projets pour l'avenir. Après tout, aller à l'université avait des allures de fantaisies irréalisables certains jours...

La remarque de la jeune femme la fit rire... Si elle venait à visiter le service de pédiatrie, elle réaliserait peut-être que les salles de repos avaient effectivement des accès vers Narnia, Poudlard mais aussi l'Enterprise et un certain nombre d'autres endroits incapables de résister à l'imagination débordante d'enfants laissés à eux même... Il y avait toujours une nouvelle aventure à y vivre, des pirates à combattre ou une nouvelle espèce de fleur à découvrir... Anna avait toujours admiré la facilité avec laquelle les plus jeunes parvenaient ainsi à fuir une réalité souvent bien plus morne et elle aurait aimé pouvoir aussi facilement s'en détacher. Une vieille armoire et une tasse de thé avec un faune avaient leurs charmes...


-Ah, j'ai pas de porte secrète pour le Pays Imaginaire mais y'a une terrasse pas trop loin où la plupart des patients fumeurs se retrouvent. C'est peut-être un peu moins glamour mais ça devrait te permettre de fumer tranquille...

Anna lui fit un clin d'oeil, son regard teinté d'humour, avant de se lever et de lui présenter sa main afin de l'aider. Certains canapés étaient de véritables pièges dans les salles de repos, visiblement créés dans le seul et unique but d'avaler toute personne ayant le malheur d'y poser leur auguste postérieur... Et si Ashley avait tout juste le droit de se déplacer, c'était bien un coup à faire sauter quelques points si elle forçait un peu trop... Une fois que sa nouvelle amie fut enfin sur pied, elle la guida dans le couloir, s'assurant qu'elle ne marchait pas trop vite pour elle.

-Je suis un peu déconnectée en ce moment... Je sais plus trop où en sont les séries...

Si la jeune fille avait effectivement accès à un ordinateur, de temps en temps et si cela ne la fatiguait pas trop, elle avait toujours été une créature de papier et d'encre plutôt que de pixels... Si elle avait appris à passer un temps indécent devant la télé en restant coincée à l'hôpital, elle n'avait jamais été aussi accro aux séries et autres émissions de télé-réalité que les jeunes de son âge... Anna claqua brusquement des doigts, ayant visiblement atteint une conclusion brillante, à ses yeux tout du moins.

-Je sais ! T'as qu'à faire mon éducation télévisuelle tiens ! C'est quoi tes séries préférées à toi ?

Disant cela, la jeune fille ouvrit une porte sur le coté, donnant ainsi accès une sorte de terrasse improvisée franchement grise et triste mais pourvue de cendriers à pieds et de quelques chaises de jardin. Au moins la vue n'était pas trop mal...
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Date d'inscription : 18/04/2015
avatar
Ashley Wyatt
MessageSujet: Re: Young & Tragic   Mar 25 Aoû - 23:35

Young & Tragic

Anna & Ashley. ▲ Barts hospital


Je lève les yeux au ciel quand elle me dit qu'elle connait un endroit où je pourrais me fumer une cigarette et je suis à deux doigts de gueuler un "Alleluia!" sonore dans le couloir. Bon dieu merci! J'étais déjà privée de bien trop de trucs pour pouvoir me passer de nicotine.

Tu me sauves la vie Anna. T'as même pas idée!

Je l'écoute me répondre par rapport aux séries tout en la suivant un peu plus loin. C'est très con, mais trouver un endroit où je pourrais me réfugier, c'est quasi comme trouver le saint Graal, là maintenant, tout de suite. C'est un des trucs dont j'ai vraiment besoin pour pas devenir dingue. Au point que je m'attends même à ce qu'elle tire sur un levier, où bouge un tableau qui révèlerait un passage secret. Ouais, à ce point. Et je suis prsque déçue quand elle pousse la porte. Une simple porte. Qui s'ouvre en grinçant un peu, et donne sur une terrasse de béton, avec un rebord à moitié recouvert de mousse, et des chaises de jardin. Ok on est loin d'un jardin médiéval mais... mais c'est de l'air pur! De l'air, du vrai! J'avance et m'arrête, avant de tourner la tête vers Anna, toujours près de moi.

Tu peux m'accompagner dehors? Je veux dire, t'es en état, tu as le droit?

J'ai un immense sourire quand elle me dit que oui, et par réflexe je tâte mes poches, avant de me rappeler que j'en ai pas. Et que ce que je cherche peut donc logiquement pas être sur moi.

Tu m'attends? Je vais aller chercher mon paquet dans ma chambre. J'arrive tout de suite.

Je file dans mes appartements aussi vite que je peux, emmenant ma meilleure copine la perfusion, et récupère le paquet de clopes au-dessus de l'armoire, là où Sterling me l'a planqué quand je l'ai supplié par texto de m'en ramener. Et le briquet qui va avec. Je dois monter sur le fauteuil de ma chambre pour l'attraper, et faire attention à ne pas déchirer mes points, mais on y arrive. Et je file à nouveau vers Anna, qui m'attend sagement. Je sors, enfin, et soupire en levant le nez vers le ciel. Dans mon appart, je pouvais passer des jours sans sortir, quand j'étais malade, en plein dans un boulot ou dans mes révisons. Mais c'est parce que je l'avais choisi. Là j'étais coincée, vraiment coincée, alors juste... pas avoir de murs autour de soi, pas de toit au-dessus de la tête. Juste le ciel bleu, les nuages, et la ville, tout autour. Je me laisse retomber sur une des chaises en plastique un peu pourrie, et ferme les yeux, savourant juste le soleil qui me cuit gentiment la peau. Ca fait du bien cette chaleur, sur mon visage. Entendre le bruit de la ville, voir... que le monde est là, qu'il continue de tourner, et que je suis pas partie dans un univers parallèle.

J'allume ma clope et me laisse couler encore plus dans ma chaise, gardant de longues secondes ma première bouffée de nicotine avant de la souffler par le nez, comme un dragon. Et je tourne la tête vers Anna, faisant bien attention à ce que la fumée l'embête pas.

Ma grande je revis. Sérieux... Je te suis éternellement reconnaissante...

Nouvelle bouffée de cigarette avant que je la regarde à nouveau en souriant.

On parlait de séries non? Bon pour faire simple j'aime les trucs de super héros. Daredevil, Arrow, et aussi Supernatural, Penny Dreadful... Je regarde beaucoup de trucs. Après, qu'est-ce que t'aimes bien comme genre? Le fantastique? Les séries policières? Les trucs drôles? On va commencer par là et ensuite on verra, dans le genre que t'as choisi, ce qui pourrait t'intéresser. T'en dis quoi? Je suis sûre d'arriver à trouver un moyen d'avoir le net. Je demanderai à Sterling...

Je lui lance un clin d'oeil avant de prendre une nouvelle bouffée.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 31
Date d'inscription : 02/05/2015
Localisation : A l'hôpital
avatar
Anna Davidovitch
MessageSujet: Re: Young & Tragic   Ven 28 Aoû - 20:10



   Young & Tragic
   FT. Ashley Wyatt

  
Anna avait un peu de mal à comprendre la passion que pouvaient éprouver certains fumeurs envers leurs sempiternelles cigarettes. Pour autant, elle n'avait jamais critiqué cette habitude à voix haute et se contentait juste d'éviter soigneusement de respirer la fumée régulièrement émise. Sa santé était suffisamment vacillante pour qu'une simple toux devienne problématique, elle n'avait donc aucune envie d’aggraver encore son cas en faisant du tabagisme passif. Heureusement pour elle, les zones où les fumeurs pouvaient se tuer à petit feu étaient suffisamment ventilées pour qu'il suffit de judicieusement se positionner pour éviter tout ennui.

La jeune fille rassura sa nouvelle amie en lui répondant qu'elle pouvait effectivement se permettre de sortir prendre un peu l'air. Elle ne précisa pas qu'elle devait tout de même faire attention à ne pas attraper bêtement froid... Il y avait déjà trop de personnes qui veillaient sur elle et un peu d'air frais, à défaut d'être pur puisqu'elles étaient en plein cœur de Londres tout de même, ne lui ferait certainement pas de mal. A défaut des poumons, elle allait s'aérer la tête. Anna prit tout de même la précaution de l'attendre à l'intérieur, là où il faisait encore une chaleur à la limite du tropical, éternelle signature des hôpitaux.

Il fallut un peu de temps à Ashley pour revenir, mais la jeune cancéreuse ne se plaint pas. Après tout, elles n'étaient pas dans un milieu où les personnes étaient réputées pour être dans une forme physique éblouissante et elle ne souhaitait pas que sa nouvelle amie ne fasse sauter ses points de sutures à cause de mouvements trop vifs... Cela faisait plaisir de voir à quel point ces simples quelques pas à l'extérieur semblaient faire du bien à la jeune femme et Anna ne put s'empêcher de sourire en l'accompagnant. La prochaine fois il faudrait qu'elle la guide jusqu'aux différents jardins qui étaient disponibles dans l'hôpital. Ils n'étaient pas vraiment fantastiques mais offraient un petit coin de verdure qui pouvait parfois faire immensément de bien quand on passait trop de temps coincés entre quatre murs blancs...


-Heureuse d'avoir pu rendre service. La prochaine fois je te montrerai les jardins. Ne t'attends pas à quelque chose de grandiose mais c'est toujours mieux que rien. Par contre les infirmières ont tendance à un peu plus surveiller les fumeurs là-bas...

Anna avait pris soin de s'installer sur une chaise où elle n'aurait pas à subir la fumée d'Ashley mais elle remarqua qu'elle faisait elle-même attention de ne rien lui souffler dessus, chose qu'elle apprécia grandement. Tous les fumeurs n'étaient malheureusement pas aussi délicats dans leurs habitudes. Elle aussi se laissa aller dans la chaise, profitant pleinement de la caresse du soleil sur sa peau désespérément pâle. Fermant les yeux, elle réfléchit quelques instants à la réponse qu'elle allait lui donner. Après tout c'était une occasion de développer un peu sa culture télévisuelle tout en s'échappant un peu de son quotidien. Même si elle aimait énormément les livres et leur donnait toujours sa priorité, il y avait des jours où les traitements ne lui laissaient plus assez d'énergie pour se concentrer sur les pages. Regarder une série serait une alternative intéressante pour passer le temps...

-Hmmm... Rien de dramatique ou en rapport avec les hopitaux. Mais c'est une évidence, non ?

Elle tourna la tête pour lui adresse un clin d'oeil, un rire silencieux faisant briller son regard. Elle avait apprit à rire de sa condition depuis un moment, c'était nettement préférable à l'autre solution...

-Et rien pour les adolescentes décérébrées... Le rouge lui monta aux joues, réalisant qu'elle avait été un peu rude dans son commentaire. Je veux dire, rien de trop fleur bleu et sans intrigue... ?

Elle jeta un regard à Ashley, désespérée de se faire comprendre sans pour autant vexer toute une tranche de la population... Anna était une jeune fille intelligente qui avait du grandir bien plus vite que d'autres filles de son âges. Elle n'allait certainement pas s'intéresser aux mêmes choses que les autres, du moins pas de la même façon. Les Hanna Montana ou Violetta n'allaient certainement pas attirer son attention...

-Je dirai du fantastique ou de l'intrigue policière. Mais rien de trop violent... ?

Après tout Anna était encore très jeune selon certains critères... Une petite quinzaine d'années et une partie de son existence avait été passée coincée ici. Elle n'était certainement pas innocente à tous points de vue mais cela ne voulait pas dire qu'elle ne l'était pas encore un peu.

-C'est quoi Penny Dreadful ? J'aime bien le nom...
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Young & Tragic   

Revenir en haut Aller en bas
 

Young & Tragic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock RPG  :: The game is on + London :: Autres quartiers :: La city-