Partagez | 
 

 Memories consume, like opening the wound | Gany & Laz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 160
Date d'inscription : 19/04/2015
avatar
Lawrence W. MacLochlainn
MessageSujet: Memories consume, like opening the wound | Gany & Laz   Mar 28 Avr - 19:44





Memories consume, like opening the wound
Lawrence & Ganymède.


J'avais pris comme résolution d'éviter un maximum les bars et autres lieux de débauche auxquels j'étais pourtant habitué. Un militaire en permission, ça ne reste jamais longtemps sagement avec sa famille. Encore moins quand ledit militaire ne parle plus à sa famille depuis des lustres. Ne cherchez pas l'homme de vertu en moi. J'ai certes quelques qualités nécessaires à mon métier (l'ancien comme l'actuel, d'ailleurs). Mais ces qualités sont largements compensées par mes défauts. Qui eux sont nombreux et ne font pas vraiment de moi un exemple à suivre. Donc j'avais juré de me tenir loin des bars, autant que possible. Et j'étais en train de me parjurer. Tout ça pour une mauvaise combinaison de coïncidences aléatoires.

Tout d'abord, la date du jour en elle-même n'était pas une bonne date. Sans qu'il soit question de superstition ou autre. Non, c'était simplement la date anniversaire de la mort d'un de mes frères d'armes. En soi, ça aurait pu passer. Pas dans la joie et dans la bonne humeur, mais disons plus ou moins bien. Vu ce qu'on avait vécu, les saloperies qu'on avait vu – et même quelques unes qu'on avait du faire – nous n'étions pas que les membres d'une même patrouilles. Nous étions vraiment des frères. Mais lorsque l'un tombe, l'autre doit continuer sa route... Tant bien que mal.

Et cette foutu radio qui dès le réveil avait amplifié cette masse sombre qui planait au dessus de ma tête en diffusant la chanson que Blake avait pour habitude de chantonner à tout bout de champ. Il en fallait peu pour me mettre de mauvais poil. Et uniquement ces deux choses avaient suffi. Tout le reste n'avait été qu'un effet domino.

En trois mots : Journée. De. Merde.

C'était comme ça que je m'étais retrouvé, en fin de soirée à traîner dans Soho. Et pas dans ses bars les plus sages. Peut-être que je cherchais les ennuis, une fois de plus. Ou bien ils m'avaient retrouvé. Qu'importe. Je n'étais pas vraiment d'humeur à jouer sur les mots.

Je m'étais retrouvé dans un bar à strip-tease, avec pour compagnie une bouteille de Whisky, que j'avais déjà entamé bien comme il faut. J'essayais de noyer les nuages noirs qui se nichaient au dessus de ma tête. Ce n'était aps très efficace, alors je comptais continuer de boire jusqu'à réussir. Ou jusqu'à faire – ou trouver – quelque chose qui me fasse oublier tout ça. C'était pas gagné. Heureusement j'avais toute la nuit devant moi.

Je ne m'intéressais pas vraiment au spectacle devant moi. Je veux dire, un pingouin aurait pu faire le haka sous mon nez, je ne l'aurais sans doute même pas remarqué.  La preuve : je me rendis compte au bout de quelques minutes qu'un gars était planté devant moi depuis sans doute un bon moment.

« Hein ? »

Loquace. Il fallait dire que je n'avais pas écouté un traître mot de ce qu'il avait bien pu dire. Bon, en substance, il n'avait sans doute pas fait une envolée philosophique. N'empêche que je n'avais vraiment aucune foutue idée de ce qu'il m'avait dit. Je me contentais de hausser les épaules. Dans le fond, je m'en foutais un peu de ce qu'il se passait, du moment que ça me changeait l'esprit (et accessoirement, si je pouvais rester en un seul morceau au final...).
•••



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 161
Date d'inscription : 21/04/2015
Age : 22
Localisation : londres.
avatar
Ganymède H. Bird
MessageSujet: Re: Memories consume, like opening the wound | Gany & Laz   Mar 12 Mai - 12:46



memories consume, like opening the wound.


Ceux qui dirait que mon métier est dégradant se trompent. Il ne l'est aucunement. Enfin, en tout cas, je ne le vois pas de cette manière là. Il y a bien pire, je sais... Tout comme le fait de tomber dans la criminalité et abuser la gentillesse des autres. Et puis si certain n'aiment pas montrer leur corps, moi je le fais avec fierté tout en appréciant la danse que je mène avec déchaînement autour de cette barre de pole dance. Si quelques individus prêtent leur regard sur moi, la plupart préfère encore concentrer leur attention sur eux-même à profiter de la fête comme tout le monde. Moi-même je n'observe que les flash et les couleurs qui se mouvaient dans le décor avec émerveillement et me balance au rythme même de la musique. Bientôt je pourrais quitter le piédestal pour me fondre avec la populace et profiter de cet endroit de recueillement et de plaisir, de musique. Un moment parfait que j'aimerais voir durer pour l'éternité ! Ainsi je tourne et je tourne encore. Grimpe puis redescend jusqu'à ce que je décide de sortir le grand jeux. Prêter un peu plus d'attention au publique qui s'est agrandit au fil du temps jusqu'à ce que je remarque cet homme, planté devant moi à une table et surtout avec une bouteille de whisky à lui seul...

Ah la boisson ! Cela pouvait vous faire faire des choses tellement inimaginable ! Aussi j'arrivais aisément habituellement à gagner ma soirée lorsque mon client était bourré, prêt à payer n'importe quoi pour en voir toujours plus ! Je ne savais si cela était sur le point de vomir tout ce qu'il avait bu ou quoi, à moins qu'il ne soit tout simplement déprimé au vue de son expression qui ne concordait aucunement avec les autres faces des autres clients... Je m'étais alors donné pour mission de le voir sourire à nouveau, mais aussi, de gagner gros sur lui ! Ainsi, je descendis donc pour le rejoindre et venir lui poser une question dans l'oreille. La question. S'il était prêt à me voir danser ou non... Et je n'eus comme réponse, un léger haussement d'épaule ! Je décidais de prendre cela pour un "oui"... Je n'attendais point de top départ pour commencer ma danse, me concentrant donc uniquement sur l'homme, jusqu'à me mettre à califourchon sur lui et déboutonner lentement ma chemise... S'il voulait profiter de la représentation, il allait pouvoir le faire. Néanmoins, il allait quand même me payer avant que je retire totalement mes vêtements... Et ça, je lui fis bien comprendre en plantant mon regard dans ses yeux et attendant la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 160
Date d'inscription : 19/04/2015
avatar
Lawrence W. MacLochlainn
MessageSujet: Re: Memories consume, like opening the wound | Gany & Laz   Dim 31 Mai - 22:59





Memories consume, like opening the wound
Lawrence & Ganymède.


Le strip teaser n'avait pas attendu que je lui fasse une réponse en bonne et due forme pour se mettre à danser devant moi. Juste un vague haussement d'épaules de ma part. Je compris par ailleurs sa question, au final. Avec un temps de retard. Qu'importe. Je l'observais, un peu apathique. Il fallait reconnaître qu'il dansait bien, et qu'il avait le corps fait pour. La distraction avait l'air de marcher...

Il s'approcha de moi, jusqu'à se retrouver sur moi et commença à défaire sa chemise. Il s'arrêta pour me fixer dans les yeux. Il me fallut quelques secondes pour comprendre. Et quelques unes de plus pour me tortiller et attraper mon porte-feuille.

Je n'étais pas crésus, loin de là. Mais, du "bol" pour cette soirée, pour une fois, j'avais du liquide sur moi. A être dans un bar à strip-tease, autant faire les choses jusqu'au bout. Je sortis un billet de 20£ - initialement je n'avais pas prévu de sortir autant, mais ça avait été le premier billet que j'avais saisi. Et je l'avais glissé dans la poche de son pantalon. Légèrement moulant, le pantalon.

« Pour commencer. »

Bravo, Laz, tu viens ni plus ni moins de lui dire que t'étais une vache à lait.

Tant pis. Ce ne serait que pour un soir. Qu'importe. De toute façon, je n'avais rien de prévu ce soir. Et une fois le porte-monnaie vide, j'imagine qu'on me foutra dehors.

« Hey. C'est quoi ton nom ? »

C'est quand même mieux de savoir par qui on va volontairement se faire dépouiller, non ?
•••



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Memories consume, like opening the wound | Gany & Laz   

Revenir en haut Aller en bas
 

Memories consume, like opening the wound | Gany & Laz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock RPG  :: The game is on + London :: Autres quartiers :: Soho-