Partagez
 

 Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 160
Date d'inscription : 19/04/2015
Lawrence W. MacLochlainn
Lawrence W. MacLochlainn
MessageSujet: Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]   Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb] EmptyDim 26 Avr - 22:29





Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ?
Lawrence & Sebastian.


Sebastian Moran. Le paradoxe d'une vie. D'un côté, il m'avait sauvé la vie alors que nous étions tout deux soldats - lui déjà un colonel respecté, moi un jeune lieutenant peut-être un peu trop effronté et impulsif sur le moment.  Nos routes s'étaient recroisées une fois à Londres, quelques temps avant que je n'entre au MI-6, pendant cette période de flottement où une fois de plus la question récurrente était devenue "qu'est-ce que je vais faire de ma vie ?". Une soirée dans un bar. Et aujourd'hui.

La question qui se posait était : pourquoi est-ce que nos rencontres impliquaient toujours soit de l'alcool, soit une fusillade ? Mais surtout, nos deux occupations - ou métiers - faisaient de nous des ennemis. Sauf que j'avais une dette envers lui. Il m'avait sauvé la vie. C'est une chose qu'on n'oublie pas. Que je n'oubliais pas. J'étais littéralement le cul entre deux chaises. D'un côté, le devoir. De l'autre... l'honneur. La loyauté aussi en quelque sorte. On ne peut pas décemment s'en prendre à quelqu'un à qui on doit d'être encore vivant. Un jour, ça se retournerait contre moi et je me retrouverais vraiment dans la merde. En attendant j'arrivais à gérer. Pour le moment.

Dans un bar encore. Si Evangéline l'apprenait, j'allais avoir droit à un bon sermon. Je n'étais pas sensé passer du temps dans les bars. Parce que ça finissait toujours de façon « étrange » comprendre par-là, qu'il m'arrivait de me réveiller la tête en vrac. Parfois chez moi. Parfois dans ma caisse, sur un parking. Parfois chez un ou une inconnu. Je n'avais jamais su boire raisonnablement. Et ça ne s'arrangeait pas vraiment avec l'âge.

Initialement, j'étais entré dans ce pub pour une mission. Je devais surveiller un suspect. Dans un bar. Il y avait plus désagréable comme lieu pour faire de la surveillance. Mais ce n'était pas facile de passer inaperçu dans un tel lieu surtout si on ne consommait pas. Certain dilemme, n'est-ce pas ? Enfin, pour rester un poil discret et apte au service, j'avais commandé une simple bière et je m'étais installé dans un coin d'où je pouvais observer mon sujet et sans être trop proche du bar. Je sais me forcer à être raisonnable quand il le faut vraiment. Se faire virer pour alcoolisme, ça serait une très mauvaise idée. Encore plus que je ne saurais sans doute pas quoi trouver d'autre comme job. La reconversion d'un ancien militaire, ce n'est pas si facile que ça, quand on y pense. Pas sans passer du côté obscur de la Force.

Et puis,  à un moment, il y avait eu du mouvement. J'avais perdu mon « client » des yeux. Par contre j'avais remarqué une autre personne. Et on revient au point de départ de mes pensées. Sebastian Moran. L'ennemi public numéro 2, si on veut. Drôle de coïncidence. J'étais sensé faire quoi ? Faire comme si de rien n'était ? Ce n'était pas vraiment un bon plan. Mais peut-être que je pouvais gratter quelques infos ?

J'ai une légère conscience professionnelle des fois. Je terminais mon verre et me levais de ma table pour aller rejoindre Sebastian.

« Bonsoir, Colonel. »

Je fis un sourire en coin à l'homme avant de faire signe au barman de nous servir deux bières.

« Je te paye un verre ? »
•••



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 201
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 22
Localisation : Sur un toit.
Sebastian Moran
Sebastian Moran
MessageSujet: Re: Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]   Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb] EmptyMar 28 Avr - 11:34





Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ?
Sebastian & Lawrence.


Journée de merde. C'était les mots exacts que se répétait Sebastian Moran depuis ce matin. Jim l'avait envoyé kidnapper une femme qui avait, apparemment une dette non-payée envers lui. La kidnapper, ça, c'était simple. La garder captive, ça c'était révéler plus compliqué. Alors qu'il s'était arrêté sur une aire d'autoroute, histoire de faire une pause, sa proie n'avait rien trouvé de mieux à faire que de se carapater. Il l'avait rattraper, remis dans la voiture et conduit à la base. Au moment de sortir, elle avait envoyé ses talons aiguilles dans les parties sensibles et son poing dans son visage. Bien sûr, Jim avait assisté à ça, depuis les caméras, et il n'avait rien trouvé de mieux de l'humilier un peu plus alors qu'il traînait sa proie à la cave. Puis, enfin, Jim lui avait laissé sa soirée. Ce n'était pas trop tôt. Il était crevé. A la base, il devait juste rentrer, se jeter dans son lit et dormir. Mais il y avait eu ce bar, à côté d'un feu rouge, qui lui avait fait des yeux de cocker, et il n'avait pas résisté.

Un magnifique coquard était en train d'apparaître autour de son oeil droit, comme si c'était pas suffisant. C'était un bar tranquille, sur Camden Town, peu fréquenté et presque silencieux. C'était parfait ça. Pas de perturbations extérieures. Rien.

« Bonsoir, Colonel. »

Et merde. Il ne pouvait définitivement pas avoir dix minutes de tranquillité aujourd'hui ?! Il chercha la personne qui avait parlé des yeux, puis son regard se posa sur un homme qui s'approchait de lui. Il mit quelques secondes à le reconnaître.  Il avait pas couché avec lui ? Un doute l'assaillit. Il allait lui péter la gueule pour la nuit ? Non, il semblait amical. Le "Colonel" sonna étrangement dans sa tête. Ca faisait quelques années maintenant que personne ne l'avait appelé comme ça. Jim le faisait, au début, mais il avait abandonné ça pour son "Sebby" très très agaçant. Le "Colonel", c'était ce qui se rapprochait le plus de la drague, le "Sebastian" était réservé aux sermons. Il avait l'habitude maintenant.

Tout lui revint soudain en mémoire. C'est vrai qu'il l'avait sauvé pendant qu'il était encore colonel. Ca remontait à loin. C'était quoi son nom déjà ? Ah oui, le truc imprononçable. Bah... Il allait éviter de le massacrer une nouvelle fois.

"Hey Laz. Ca fait un moment. "

Bon, ça va, ça aurait pu être pire comme rencontre. Sebastian ne le considérait pas comme "emmerdeur potentiel" pour le moment. Il l'avait vu dans un bar, après qu'il soit rentré. Il ne savait pas quoi faire à ce moment là, s'il ne se trompait pas. Ce gosse lui avait rappelait lui. Bon... D'accord, Sebastian n'avait pas mis longtemps à retrouver du boulot. C'est même plutôt le boulot qui l'avait trouvé.

« Je te paye un verre ? »

Sebastian releva les yeux, sortant de sa rêverie. Si en plus il pouvait boire gratuitement, sa soirée était faite.

"Oh oui, bien sûr."

Il se dirigea vers une table un peu à l'écart, et s'installa. Son reflet dans la vitre lui indiqua que son coquard devenait de plus en plus imposant. Il allait devoir mettre de la glace dessus en rentrant ce soir. Il se tourna vers son interlocuteur. Il n'avait pas vraiment changer en fait.

"Alors... Qu'est-ce que tu deviens ? T'as retrouvé du boulot ?"

C'était drôle les coïncidences. Il y a pas si longtemps, ils étaient tous les deux en train de parler de leur futur devant un verre d'alcool.
•••



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 160
Date d'inscription : 19/04/2015
Lawrence W. MacLochlainn
Lawrence W. MacLochlainn
MessageSujet: Re: Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]   Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb] EmptyMar 28 Avr - 22:03





Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ?
Lawrence & Sebastian.


Sebastian mit un moment à me reconnaître. Lui en revanche était assez reconnaissable entre tous. Et il avait un joli coquard en train de se dessiner à l’œil droit. Ce qui aurait pu me faire rire. Mais je doutais qu'il ait envie d'entendre une légère moquerie. J'acquiesçais à sa remarque. J'ignorais combien de temps ça faisait mais sans aucun doute possible suffisamment pour qu'il en fasse la remarque. Je lui proposais un verre, ce qui eut pour effet de le faire réagir. La promesse de l'alcool.

« Oh oui, bien sûr. »

Il partit s'installer à une table un peu à l'écart – la sœur jumelle de celle que j'avais occupée à peine un peu plus tôt – tandis que j'allais nous chercher à boire. Je m'installais en face de lui et posais les verres sur la table.

« Alors... Qu'est-ce que tu deviens ? T'as retrouvé du boulot ? »

J'eus un semi sourire. La dernière fois aussi nous avions parlé de boulot.

« Oh. Juste de quoi payer les factures. Rien de bien passionnant. »

Je suis juste un espion au service de sa Majesté. Quelque chose de très banal. Et d'ennuyeux à mourir... Comment dire. Il fallait bien mentir un peu. Beaucoup même. Je ne pouvais pas lancer ça comme ça. Alors j'éludais tant bien que mal. Et au pire j'avais ma « couverture » mais je n'étais pas sur de duper le Colonel.

« Et toi... Je dirais bien que tu as l'air de pas trop mal t'en sortir, mais le coquard qui est en train de grandir me fait penser le contraire. »

Je pris une gorgée de mon verre.

« Pourquoi tu as du travail pour un ancien militaire ? »

Je haussais légèrement les épaules.

« Si ça peut mettre du beurre dans les épinards, je cracherais pas sur un job. »

C'était un peu osé de demander ça de but en blanc. Mais j'avais toujours été du genre fonceur. Et puis. Spontané comme ça, ça ne devait pas être trop louche. Je me passais la main dans les cheveux. Je ne savais pas trop quoi dire. Notre rencontre était fortuite. Je voulais l'exploiter autant que possible. J'étais presque certain de pouvoir apprendre quelque chose d'utile.

« Londres est bien plus calme que ce dont on avait l'habitude pas vrai ? »

[/color]
•••




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 201
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 22
Localisation : Sur un toit.
Sebastian Moran
Sebastian Moran
MessageSujet: Re: Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]   Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb] EmptySam 9 Mai - 10:05





Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ?
Sebastian & Lawrence.


Sebastian détailla son ancien collègue du regard pendant qu'il posait l'alcool sur la table. C'était du déjà-vu tout ça. La dernière fois qu'ils s'étaient vu, il s'était passé exactement la même chose. Sauf qu'après quelques verres, ils s'étaient tous deux comme qui dirait lâcher. Il concentra son attention sur Lawrence.

« Oh. Juste de quoi payer les factures. Rien de bien passionnant. »

Sebastian sourit. Il y a un temps où même "juste de quoi payer les factures" lui aurait suffi. Avant de rencontrer Jim, alors qu'il errait désespéramment dans les rues de Londres sans but précis. Il pouvait s'estimer heureux. Jim le payait bien, c'est qu'il avait les moyens, mine de rien. Bon, pas au point de l'augmenter, ni de le payer en temps et en heure, voir parfois de piquer dans ses comptes. Mais on ne change pas un criminel, pas vrai ?

« Et toi... Je dirais bien que tu as l'air de pas trop mal t'en sortir, mais le coquard qui est en train de grandir me fait penser le contraire. »

Sebastian lui lança un regard noir. Comme si c'était de sa faute. Si Jim ne l'avait pas envoyé chercher cette petite garce, peut être qu'il n'aurait pas de coquard à l'heure actuelle. Il lança un regard dans la vitre, qui reflétait son visage. Ce n'était pas un petit coquard, elle ne l'avait pas raté. Bah... Entre les cicatrices, les bleus, les coups de couteau et les balles, ce n'était rien.

« Pourquoi tu as du travail pour un ancien militaire ? Si ça peut mettre du beurre dans les épinards, je cracherais pas sur un job. »

Sebastian fronça les sourcils. Il venait d'avoir une idée. Il était soldat, il pouvait plaire à Jim. Puis il réfléchit. Hum. Non. Non, non et non. Ils avaient couché ensemble. Et bien que Jim faisait mine de ne pas s'en occupe, il avait sa fierté personnelle, et on ne touche pas à ses choses. Et Sebastian savait que Jim le considérait comme sa chose personnelle, et malheur à celui qui tente de la lui voler. Jim allait fouiller dans ses dossiers, en trouvant louche que ce soit Sebastian qui l'amène, il allait découvrir la vérité, puis le tuer. Papa protégeant son bébé. C'est à peu près ça.

"J'ai vu qu'ils recrutaient dans le centre commercial, tu pourrais essayer ? Il y a plus de places dans ma boîte pour le moment. Mais eux ils cherchent des clowns pour faire les photos avec les enfants. Ça paye bien il paraît."

Il n'en savait absolument rien, pour tout dire. Il improvisait totalement pour le coup, essayant de dissimuler son mal-être. Heureusement qu'il était plus discret que Jim et que peu de monde le connaissait sous son véritable job. Et de toute manière, le peu de personnes qui connaissait son job finissait une balle dans la tête sur le clavier de leur bureau. Par ses soins. Ou ceux d'un autre sniper.

« Londres est bien plus calme que ce dont on avait l'habitude pas vrai ? »

Il sourit. Plus calme ? Plus calme ?! Londres n'avait jamais été aussi agitée depuis que James Moriarty avait pénétré trois lieux en même temps... Sans même l'avertir lui, par ailleurs, ce qui continuait de le vexer légèrement, il devait se l'avouer.

"Calme ? Tu n'as pas lu les journaux ? Entre ce criminel pathétique et le détective à la casquette, c'est vraiment n'importe quoi."

Bon sang, pourvu que Jim ne regardait pas la scène à travers les caméras. Il allait encore avoir le droit à un savon.

"Tu penses quoi de Holmes et Moriarty toi ?"
•••



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 160
Date d'inscription : 19/04/2015
Lawrence W. MacLochlainn
Lawrence W. MacLochlainn
MessageSujet: Re: Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]   Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb] EmptyLun 18 Mai - 22:45





Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ?
Lawrence & Sebastian.


Sebastian me jeta un regard noir quand je fis de l'humour sur son cocard. Ok. C'était pas sympa de ma part. Mais je devais avouer que je trouvais ça assez amusant. Puis nous parlâmes "emploi". J'y allais au culot, comme j'en avais l'habitude.

« J'ai vu qu'ils recrutaient dans le centre commercial, tu pourrais essayer ? Il y a plus de places dans ma boîte pour le moment. Mais eux ils cherchent des clowns pour faire les photos avec les enfants. Ça paye bien il paraît. »

Je manquais de m'étouffer sur ma bière. Un clown ? Sérieusement ?

« Tu te fous de ma gueule ? »

Je secouais la tête. Moi avec des gosses. Mais bien sûr. Et pourquoi pas déguisé en Père Noël ou en Lapin de Paques ?

« Calme ? Tu n'as pas lu les journaux ? Entre ce criminel pathétique et le détective à la casquette, c'est vraiment n'importe quoi. »

Je haussais les épaules.

« C'est loin de l'Afghanistan. Ici au moins, je risque pas de marcher sur un EEI. »

De ce point de vue là, oui, l'Angleterre était calme. Après, c'était sûr que ce n'était pas le paradis. Mais c'était relativement calme et sûr.

« Tu penses quoi de Holmes et Moriarty toi ? »

Bonne question. Je pris le temps de boire une gorgée de ma bière.

« Je ne sais pas trop. Holmes est peut-être un génie, mais il peut se comporter comme un vrai trou du cul. Moriarty... Je n'ai pas eu l'occasion de le rencontrer, alors, je ne saurais pas vraiment dire. »

Je fis tourner ma bière dans mon verre.

« Je ne lis pas les journaux. Les grattes papiers déforment toujours tout. Les seuls journaux que j'ai sont ceux que je pose sur le sol quand je répare ma moto. »

C'était la pure vérité. Je ne lisais que rarement les journaux. Même si j'entendais quand même pas mal de trucs, ne serait-ce que par mon travail.

« La place de Moriarty est sans doute en taule. Mais c'est pas mes oignons. Alors du moment qu'il vient pas m'emmerder - et honnêtement, je vois pas pourquoi il viendrait emmerder un ancien militaire dans mon genre - il peut bien faire ce qu'il veut. »

Je terminais mon verre.

« Et toi, t'en pense quoi ? »

Visiblement, pas que du bien, puisqu'il avait traité Moriarty de criminel pathétique.

« Parfois, je me dis que la vie était plus simpel dans le désert. Ok, on bouffait du sable à la en veux-tu en voilà. Mais au moins, on savait toujours quoi faire. Et on n'avait pas de temps à perdre. »

Je secouais la tête.

« C'est pas une bombe ou une balle ennemie qui va me tuer. C'est l'ennui. »
•••
[color=#756664]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 201
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 22
Localisation : Sur un toit.
Sebastian Moran
Sebastian Moran
MessageSujet: Re: Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]   Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb] EmptyDim 24 Mai - 11:38





Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ?
Sebastian & Lawrence.


Sebastian ne releva pas le petit cri d'outrage de Laz' quand il lui proposa le job au supermarché. Bien sûr, ce n'était pas vraiment un travail approprié pour un soldat, et il en avait conscience. Lui-même en aurait été incapable. De toute manière, les gosses auraient plus eu peur de lui qu'autre chose, avec ses cicatrices sur les visage, ou ses blessures de guerre. Très peu pour lui tout ça. Il sourit à la remarque de son ancien collègue.

« C'est loin de l'Afghanistan. Ici au moins, je risque pas de marcher sur un EEI. »

Il aurait tellement aimé sortir un "Si tu savais" mais il se retint. Griller son identité n'était pas une bonne idée. On ne sait jamais, des fois qu'un de ces abrutis du gouvernement ou de Scotland Yard était dans le coin. Actuellement, il savait parfaitement qu'il était une cible. S'ils lui tombaient dessus, ils auraient Moriarty. Enfin... Ca, c'est ce qu'ils croyaient. Jim n'avait aucune considération pour un autre être humain, Sebby était presque certain qu'il ne s’apercevrait même pas de sa disparition. Trop occupé à détruire Sherlock Holmes. Oh. Il en avait conscience, bien sûr, mais même sous la torture, lui même serait totalement incapable de trahir son patron. Il allait falloir l'abattre. Plutôt mourir que de voir Jim perdre. C'était devenu comme une drogue dans sa vie, sans lui, il n'était plus rien. Ce qui l'intéressait surtout, à l'heure qu'il était, c'était la réponse à sa question, qui ne tarda pas à arriver.

« Je ne sais pas trop. Holmes est peut-être un génie, mais il peut se comporter comme un vrai trou du cul. Moriarty... Je n'ai pas eu l'occasion de le rencontrer, alors, je ne saurais pas vraiment dire. Je ne lis pas les journaux. Les grattes papiers déforment toujours tout. Les seuls journaux que j'ai sont ceux que je pose sur le sol quand je répare ma moto. La place de Moriarty est sans doute en taule. Mais c'est pas mes oignons. Alors du moment qu'il vient pas m'emmerder - et honnêtement, je vois pas pourquoi il viendrait emmerder un ancien militaire dans mon genre - il peut bien faire ce qu'il veut. »

Pour Holmes, il était totalement d'accord. Sauf pour le côté "génie". Sebastian n'en avait rien à faire qu'il soit un génie. Tout ce qu'il désirait, au plus profond de son être, c'était coller une balle entre les deux yeux de ce petit arrogant de détective et que Jim passe enfin à autre chose. En revanche, Jim en taule, il était bien optimiste. Moriarty pourrait se faire libérer en quelques jours, avec de bons contacts. La moitié de Londres lui appartenait à l'heure actuelle, il pouvait en faire tout ce qu'il désirait.

« Et toi, t'en pense quoi ? »

Tiens, il l'attendait celle-là. Bonne question, ne pas se trahir si possible. Il s'étala sur sa chaise, étalant sa jambe droite sur la chaise d'à côté.

"Je n'en sais que rien. Ils sont tous les deux dangereux, ils devraient tous les deux finir en tôle. Mais aucun des deux n'y resterait plus de trois jours, c'est certain. Tu as bien vu le procès de Ji... Moriarty."

Oh la boulette. Il espéra qu'il n'ait rien entendu. Ca lui arrangerait bien la chose. Ne pas avoir à le tuer, par exemple.

« Parfois, je me dis que la vie était plus simpel dans le désert. Ok, on bouffait du sable à la en veux-tu en voilà. Mais au moins, on savait toujours quoi faire. Et on n'avait pas de temps à perdre. C'est pas une bombe ou une balle ennemie qui va me tuer. C'est l'ennui.»

Pour le coup, il était bien d'accord. Bien que pour le côté "ennui", Sebastian repasserait. L'ex colonel resta un moment silencieux, avant de finir sa bière. Il se mit à sourire.

"La vie civile peut paraître ennuyeuse les premiers mois, mais une fois que tu trouves un bon job, que tu rencontres quelqu'un, tout devient lucide. Il suffit d'avoir la foi et le courage."

Il reposa le verre.

"D'ailleurs... T'as trouvé quelqu'un ?"

Pourquoi est-ce qu'il demandait ça lui ? Il allait prendre ça pour une avance, ce serait dommage.
•••



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 160
Date d'inscription : 19/04/2015
Lawrence W. MacLochlainn
Lawrence W. MacLochlainn
MessageSujet: Re: Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]   Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb] EmptyLun 1 Juin - 21:19





Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ?
Lawrence & Sebastian.


La conversation avait dévié sur Moriarty et Holmes. Je n'avais pas vraiment d'avis arrêté. Disons que n'ayant jamais rencontré Moriarty, je ne pouvais pas vraiment avoir d'avis sur lui - même si j'avais adccès aux médias et tutti quanti. Je suis du genre à préférer me faire mon propre avis sur les gens. Evidemment je retournais la question à Sebastian. C'était la moindre des politesses. Et puis, j'tais curieux d'entendre ce qu'il avait à dire sur le sujet.

« Je n'en sais que rien. Ils sont tous les deux dangereux, ils devraient tous les deux finir en tôle. Mais aucun des deux n'y resterait plus de trois jours, c'est certain. Tu as bien vu le procès de Ji... Moriarty. »

Ji ? Curieux lapsus... Je ne relevais pas mais notais "l'incident" dans ma tête.

« Bah. Entre l'ennemi public numéro un et le type qui a des connexions avec le gouvernement, tu t'attendais à quoi ? »

Nous si on se faisait chopper pour moitié moins qu'eux, on était foutus à vie.

« La vie civile peut paraître ennuyeuse les premiers mois, mais une fois que tu trouves un bon job, que tu rencontres quelqu'un, tout devient lucide. Il suffit d'avoir la foi et le courage »

La foi ? La foi en quoi ? En un barbu qui passe son temps assis sur un nuage à dire qui a été bon et qui à été mauvais ? En un être  supérieur qui dit d'aimer son prochain et qui laisse sa création se balancer des bombes à la gueule ? Très peu pour moi. Sebastian reposa son verre.

« D'ailleurs... T'as trouvé quelqu'un ? »
« Pourquoi, t'es intéressé ? »

Je lui fis un sourire en coin, un peu moqueur.

« Je te rappelle que j'ai couché avec la fiancée de mon frère la veille de leur mariage. Autant dire que je ne suis pas près de me caser. »

Je haussais les épaules.

« Je vois bien des gens, mais rien de sérieux. C'est bien comme ça. Ça me suffit. »

Je ne me considérais pas comme le genre de personne faite pour être en couple. De toute manière, je ne pensais pas que quelqu'un puisse supporter longtemps mes tendances à ne pas dormir la nuit et passer mon temps à bricoler. Ou partir sans prévenir.

Sans parler de mon boulot.

« Tu veux jouer les marieuses ? »

Bon, j'allais me calmer avec mes vannes. Avant de me faire entarter.

« Comme tu peux le voir, je suis toujours au point mort. Ma vie n'a vraiment rien de passionnant. Je viens toujours boire quand je m'emmerde et que je n'ai pas envie de bricoler. »

Je haussais les épaules et terminais mon verre.

« Et toi ? En dehors, de ton travail, quoi de neuf dans ta vie ? »
•••
[color=#756664]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 201
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 22
Localisation : Sur un toit.
Sebastian Moran
Sebastian Moran
MessageSujet: Re: Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]   Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb] EmptyVen 12 Juin - 16:33





Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ?
Sebastian & Lawrence.


« Pourquoi, t'es intéressé ? »

Sebastian rougit furieusement. Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes de revoir des anciennes conquêtes, mais quand, en plus, la conquête en question retentait de lui faire des avances... Il réfléchit tout de même un moment à la question. D'un côté, il aurait bien besoin d'un divertissement, de l'autre, il ne se sentait pas prêt à coucher avec quelqu'un aujourd'hui. La flemme, la fatigue sans doute.

« Je te rappelle que j'ai couché avec la fiancée de mon frère la veille de leur mariage. Autant dire que je ne suis pas près de me caser. »

C'est sûr que... Vu sous cet angle. Sebastian lui rendit son sourire. Il n'était pas vraiment non plus un modèle de fidélité. Il n'était pas rare que Jim soit obligé de réparer ses conneries après que le sniper ait accidentellement laissé un dossier dans un état second, avec un homme ou une femme, peu importe.

« Je vois bien des gens, mais rien de sérieux. C'est bien comme ça. Ça me suffit. »

Toujours autant de points communs, et ce, bien des années après. Sebastian était comparable à Don Juan, en fin de compte. Il couchait avec ce qui l’intéressait, puis il abandonnait derrière. Dieu seul sait s'il n'y a pas des mini-Sebastian se baladant un peu partout dans Londres.

« Tu veux jouer les marieuses ? »

Lui. Il demandait ça, à lui. Sebastian secoua la tête, un petit sourire au coin des lèvres. Laz' et ses vannes. Il vida le reste de son verre, avant de s'étirer.

« Comme tu peux le voir, je suis toujours au point mort. Ma vie n'a vraiment rien de passionnant. Je viens toujours boire quand je m'emmerde et que je n'ai pas envie de bricoler. Et toi ? En dehors, de ton travail, quoi de neuf dans ta vie ? »

La grande question. Sebastian prit un instant pour y réfléchir. Avait-il vraiment une vie en dehors du travail ? Il ne vivait que pour Jim, que pour son travail. En dehors de ça... Il ressentait bien quelque chose pour son patron, mais malheureusement, ça ne semblait pas réciproque. Il finit par hausser les épaules.

"Pas grand chose, pour tout dire. Je suis toujours marié à mon job, même après l'armée. En ce moment, j'héberge mon frère, Severin. Il est rentré il y a peu, lui aussi est un peu en galère dans le monde civil. Mais je fais au mieux."

Sebastian lança un regard à l'horloge, il commençait déjà à se faire tard. Il avait bien envie de prendre une douche. Doucement, il se leva, évitant de se prendre la table, si possible.

"J'ai encore des dossiers à rédiger et tout ça, mentit-il, je pense que je vais te laisser."
•••



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 160
Date d'inscription : 19/04/2015
Lawrence W. MacLochlainn
Lawrence W. MacLochlainn
MessageSujet: Re: Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]   Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb] EmptyMar 16 Juin - 19:19





Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ?
Lawrence & Sebastian.


Je n'avais pas pu m'empêcher de vanner un peu Sebastian. C'était une deuxième nature chez moi, faire de l'humour comme ça. Et l'ancien Colonel ne l'avait jamais mal pris, donc, je ne me gênais pas vraiment. Je lui retournai sa question, un brin amusé à tenter de deviner quelle serait sa réponse.

« Pas grand chose, pour tout dire. Je suis toujours marié à mon job, même après l'armée. En ce moment, j'héberge mon frère, Severin. Il est rentré il y a peu, lui aussi est un peu en galère dans le monde civil. Mais je fais au mieux »
« Ah ouais, il est rentré ? »

Eh bien, la famille au complet. Pendant ce temps-là, moi, j'ignorais totalement ce qu'était devenu le mien de frère. Et je m'en foutais un peu, vu la nature de nos relations. Comme quoi, l'amour fraternel, c'est parfois vraiment des foutaises.

Sebastian finit par regarder l'horloge du bar et se lever, en faisant attention à ne pas se cogner.

« "J'ai encore des dossiers à rédiger et tout ça, je pense que je vais te laisser. »
« Oh. »

Je regardais l'heure à mon tour. Effectivement. Peut-être allait-il falloir que je m'y remette aussi. Essayer de retrouver mon gars. Ou rentrer chez moi. Je me levais à mon tour.

« Eh bien. ça faisait plaisir de te revoir. Si jamais t'entend parler d'un job ou quoi, pense à ton vieux pote. Ou si t'as juste envie d'aller boire un coup, c'est aussi valable. »
•••
[color=#756664]



Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]   Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Why are alcohol or gunshots involved everytime we met ? [Laz & Seb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock RPG  :: The game is on + London :: Autres quartiers :: Camden Town-